6 micro-aventures en Belgique

C’est parti pour le second thème de la série #Un été en Belgique. Dans cet article, je vous propose 6 micro-aventures dans notre beau pays. Entre terres et mer, châteaux et jardins, villes et nature infinie, la Belgique a pléthore d’endroits fabuleux à découvrir. Je ne les ai pas (encore) tous faits mais je partage avec vous mes plans futurs pour cet été. 6 escapades, 6 provinces. Alors, en route ?

1. Balade à vélo dans le Limbourg

10h – Tour à vélo dans les cimes à Bosland

Bosland, c’est un domaine dans le nord du Limbourg, qui s’étend sur les communes de Pelt, Peer, Lommel et Hechtel-Eksel, et qui propose tout un tas d’activités adaptées aussi bien aux enfants qu’aux plus grands. Mais ce qui nous intéresse tout particulièrement, c’est la piste cyclable aérienne qui se trouve sur une des extrémités du domaine. Louez un vélo et empruntez ce pont circulaire pour vous retrouver au niveau de la cime des arbres l’espace de quelques instants.

Piste cyclable aérienne dans les arbres
© Bosland.be

Adresse

Fietsen door de bomen
Lommelsegracht 4
3941 Lommel

Durée

1h à 3h

Où louer des vélos ?

Le Fietsparadijs Limburg a différents magasins de location autour du domaine. L’un d’entre eux, le Fietscafé De Groenen Hoek, se trouve à quelques minutes du pont en hauteur, à Kiefhoekstraat 189. Les tarifs à la journée sont assez abordables : 5€ pour un vélo enfant, 10€ pour un vélo adulte, 13€ pour un vélo avec siège enfant et 25€ pour un vélo électrique.

Où se garer ?

A 400 mètres du point vélo, au numéro 16 de la rue, se trouve le Parking Bosland Pijnven, un grand parking gratuit.

13h – Dîner & après-midi bronzette au Sahara de Lommel

En début d’après-midi, mettez-vous en route, à vélo ou en voiture, direction le Sahara de Lommel. Cette étendue de sable aux airs de Sud de la France offre un cadre idyllique pour passer une après-midi au soleil ou sous l’ombre des pins.

Pour la petite histoire, le paysage désertique du Sahara de Lommel est en fait dû à la pollution ! A l’époque, au début du 20ème siècle, s’y trouvait une usine de zinc, qui, au fil des années et par ses émanations toxiques, a complètement déboisé les environs. D’où l’apparition de ce paysage aride en plein milieu de la Belgique. Les arbres, quant à eux, principalement des pins, ont été plantés pour éviter que le sable ne se répande.

Prenez le temps d’en parcourir ses recoins et montez au sommet de la tour d’observation pour admirer la vue imprenable sur cette oasis. Nous nous y sommes rendus pendant la fin du confinement, l’accès à la tour d’observation était malheureusement bloqué. Mais sur le panneau ci-dessous, on peut avoir un aperçu de ce que l’on peut admirer depuis son sommet. Ce sera pour une prochaine fois !

Adresse

Sportveldenstraat 10
3920 Lommel

Durée

1h à 4h

Où se garer ?

Garez-vous sur le parking du complexe sportif de De Soeverein au Sportveldenstraat 10 à 3920 Lommel. L’accès au domaine se trouve de l’autre côté de la rue.

Où louer des vélos ?

Le Fietsparadijs Limburg a un autre magasin de location de vélo situé près du complexe sportif.

2. Promenade sur la côte belge sauvage

Et oui, il existe une partie sauvage sur notre côte et elle se trouve à la frontière entre la Hollande et la Belgique, après Knokke.

10h – Randonnée dans la réserve naturelle des dunes et des polders du Zwin

La réserve naturelle des dunes et des polders du Zwin est une zone de 222 hectares qui se trouve en bord de mer, à cheval sur la frontière entre la Belgique et les Pays-Bas. Cette zone, autrefois constituant un bras de la mer du Nord, est aujourd’hui une plaine ensablée composée de dunes et de polders. Vivant au rythme des marées, cette plaine, régulièrement arrosée par l’eau salée de la mer, constitue un habitat idéal pour toute une série d’animaux et de végétaux (plantes rares, papillons, criquets, échassiers, mouettes, canards, etc.).

Pour admirer la diversité de la faune et la flore du Zwin, différentes alternatives s’offrent à vous : le sentier pour cyclistes, celui pour randonneurs ou celui pour cavaliers. Il existe également un sentier aménagé pour personnes aveugles ou à mobilité réduite. Chaque chemin est évidemment séparé les uns des autres pour garantir une déambulation sans risque.

Au cours de la promenade, différents points de vue vous permettront d’admirer les dunes et la mer et ainsi découvrir le littoral d’une autre manière.

Plaine du Zwin, polders
© Zwin.be

Où se garer ?

Le mieux est de se garer sur le parking du Zwin Parc Nature au 8 Graaf Leon Lippensdreef. Vous serez tout à côté des accès à la réserve. Mais, attention, il s’agit sûrement d’un parking payant.

Adresse

8300 Knokke-Heist

Prix

Gratuit

Durée

2h à 4h

13h – Pique-nique sur la plage

Vers midi, après cette randonnée, trouvez un endroit sympa sur la plage pour vous poser et engloutir votre pique-nique.

14h – Bird-watching dans la réserve naturelle du Zwin Parc Nature

Vous avez envie d’en apprendre davantage sur cette zone naturelle et ses occupants ? Rendez-vous au Zwin Parc Nature, qui se trouve en plein coeur de la réserve ! Ce parc, présenté comme un aéroport international pour oiseaux abrite jusqu’à 200 espèces de migrateurs !

Entourée par les dunes et reliée à la mer par un chenal, cette zone naturelle est quotidiennement arrosée par l’eau salée de la mer, qui va, lors de la marée basse, créer de petits lacs naturels qui abriteront toute une série de vers et attireront ainsi toutes sortes d’oiseaux. Voilà pourquoi cet endroit est le lieu idéal pour les observer !

La visite interactive au sein du parc et de son musée permet de s’essayer à différentes expériences qui feront le bonheur des enfants : adopter un oiseau migrateur et suivre le chemin qu’il est amené à parcourir lors de sa migration, apprendre à voler comme un oiseau ou encore faire éclore des oeufs d’oiseaux grâce à la chaleur de nos mains. Bref, succès garanti auprès des enfants !

Adresse

10€/adulte Leon Lippensdreef 8
8300 Knokke-Heist

Prix

10€/adulte
5€/enfant

Durée

2h

3. Visite de Lierre, le petit Bruges

Ici, on abandonne les chaussures de randonnées et on va flâner dans les rues de Lierre (ou Lier en flamand). Vous ne connaissez pas ? Et bien, c’est parti !

Cette petite ville de près de 35 000 habitants au charme fou offre un condensé de la ville flamande par excellence. En effet, souvent surnommée la petite soeur de Bruges, on y retrouve la même atmosphère avec ses canaux et son béguinage, mais heureusement pour nous, elle est plus petite et moins fréquentée par les touristes. C’est l’endroit parfait pour découvrir une ville sans trop courir.

10h – Centre historique de la ville

Démarrez la journée avec les visites culturelles et historiques de la ville. Au cours de votre promenade, prenez le temps de voir le Béguinage, l’Horloge astronomique de la Tour Zimmer, le Beffroi et évidemment la Grand-Place. Si vous souhaitez en voir davantage, allez admirer la Huis Palmboom, la Huis d’Eyckenboom, la Sevensterre et le Vleeshuis, qui sont apparemment, des bâtiments remarquables.

Béguignage

Un béguinage est un « ensembles clos de logements où veuves et femmes célibataires pouvaient mener une vie religieuse tout en étant indépendantes » (www.visitlier.be). Les béguines, qui faisaient voeu de chasteté, parvenaient à subvenir aux besoins de la communauté grâce au tissage et à la broderie.

Le Béguinage de Lierre, classé au Patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1998, a été fondé vers le milieu du 13e siècle. Il comptait 162 maisons réparties sur 11 ruelles. Depuis 1994, date à laquelle la dernière béguine décéda, le béguinage est protégé au titre de monument.

Horloge astronomique de la Tour Zimmer

Construite par Louis Zimmer en 1930, cette horloge astronomique a impressionné, et impressionne encore, le monde entier. J’en ai moi-même entendu parler pour la première fois lors de mon city-trip à Prague (où une autre horloge astronomique attire les foules à toute heure de la journée).

Une horloge astronomique indique non seulement l’heure de Greenwich, mais aussi toute une série d’informations en lien avec l’astronomie. Y sont, entre autres, représentées les positions de la Lune et du Soleil et les constellations du Zodiaque. C’est un chef-d’oeuvre ingénieux qu’il faut admirer au moins une fois dans sa vie.

Beffroi

Autre monument lierrois inscrit au Patrimoine mondial de l’Unesco: le beffroi. Construit en 1369 à côté de la halle aux draps (aujourd’hui l’Hôtel de Ville), cette tour au style gothique abrita pendant longtemps les chartes et libertés de la ville. Le bâtiment tout entier devint donc un symbole de la liberté et de l’indépendance. Depuis les années 70, le beffroi, qui domine la Grand-Place, se fait entendre à travers la ville grâce à un petit carillon de 23 cloches.

13h – Pique-nique dans le Parc

Oui, oui, j’aime les pique-nique ! Et ce que j’aime par-dessus tout, c’est découvrir les parcs des villes que je visite. S’il fait beau (et si l’on est organisé), je trouve que c’est toujours plus sympa d’aller se poser dans un bel endroit, loin de la foule. Et en plus, ça permet de ne pas trop dépenser. Cette oasis de verdure, située en bordure de la Nèthe, le fleuve qui traverse Lierre, abrite un étang surmonté par de petits ponts piétons.

15h – Promenade le long des remparts OU croisière sur la Nèthe

En début d’après-midi, plusieurs activités s’offrent à vous. Tout dépend de si vous préférez vous promener, à pied ou à vélo, le long des remparts de la ville ou la découvrir depuis ses canaux en étant confortablement assis (ou pas) dans une barque. A vous de voir !

En tout cas, je ne sais pas vous, mais je dois admettre que cette proposition d’itinéraire sur Lierre m’a donné envie d’aller y faire un tour très prochainement !

4. Monts et rivière au Luxembourg

Nul doute que vous ayez déjà aperçu une photo ou l’autre de ce fameux méandre de la Semois ! Classé « Patrimoine exceptionnel de Wallonie », le Tombeau du Géant, situé près de la ville de Bouillon, est l’un des endroits les plus photographiés de Belgique. Et on comprend pourquoi !

Méandre du Tombeau du Géant, méandre au milieu duquel se dresse une colline
© Unsplash

Ce nom un peu particulier provient d’une légende qui nous ramène tout droit au temps des Romains. Selon les dires, un géant, pour échapper aux mains d’un centurion et par conséquent d’une mort certaine dans les arènes du Colisée, préféra mettre fin à ses jours et sauta du sommet du rocher. Celui-ci fut enterré par un habitant de Botassart dans le méandre, qui lui vaut depuis lors le nom de Tombeau du Géant.

10h – Randonnée de Botassart

Le Tombeau du Géant constitue le point de départ de la randonnée de Botassart. Reprise comme l’une des 20 randonnées pédestres incontournables de Belgique par le site Wallonie Tourisme Belgique, cette randonnée de 13 km et quelques vous fera longer la Semois jusqu’au château de Bouillon et rencontrer de jolis points de vue sur la vallée.

Par facilité, je vous laisse l’itinéraire et le pas à pas de la randonnée. Vous pouvez le retrouver dans la brochure des « 20 randonnées pédestres incontournables » à télécharger ici. Surtout profitez-en pour jeter un oeil aux 18 autres randonnées proposées ! 18 et non pas 19 car je parlerai d’une seconde randonnée provenant du catalogue un peu plus bas !

Itinéraire et pas à pas de la randonnée
© Wallonie Belgique Tourisme

Des aires de pique-nique, installées tout au long de la randonnée, vous permettront de faire une pause (ou plusieurs) dans un endroit agréable avant de reprendre la route !

Adresse du départ

Le Tombeau du géant
Moulin du Rivage
6833 Bouillon

Durée

3h30 à 4h30

15h – Détente en bord d’eau OU village avec vue

Vous êtes exténués et ne voulez plus rien faire ? Allez, encore un petit effort ! Reprenez la voiture pour 20-30 minutes et allez découvrir un autre endroit sympa dans la région. Vous avez le choix entre le village de Rochehaut et son panorama sur la vallée ou prolonger la journée en allant vous rafraîchir les gambettes sur le Pont de Claies de Vresse-sur-Semois, un petit pont éphémère en branches de noisetiers construit chaque année en été pour permettre aux visiteurs et locaux de traverser l’eau.

5. Jardin botanique de Meise, à deux pas de Bruxelles

10h – Visite du jardin et des serres

De renommée internationale, le Jardin botanique de Meise, situé à quelques kilomètres de l’Atomium, attire les foules chaque année. Installé dans un domaine de 92 hectares, il est l’un des plus grands jardins de plantes du monde.

Serre et nénuphars dans un bassin
© Naturalsciences.be

Avec plus de 18 000 espèces et variétés distinctes, il détient l’une des plus importantes collections végétales du monde et l’un des plus grands complexes de serres d’Europe. On y trouve également des centres de recherche, un herbier de plus de 4 millions de plantes séchées et une bibliothèque, accessibles uniquement aux chercheurs.

Laissez-vous guider à travers les différentes serres, allées, jardins et tunnels en rotin et faites la découverte de plantes et spécimens typiques des régions chaudes et humides. De la forêt tropicale au désert, en passant par la savane, les conditions de ces milieux ont été recréées pour permettre la croissance des plantes habituées à ces températures. Sur votre parcours, ne manquez pas d’admirer les statuettes ainsi que le Château de Bouchout, datant du 12ème siècle. Ils y font actuellement des travaux mais la vue reste splendide.

Adresse du départ

Nieuwelaan 38
1861 Meise

Durée

2h à 3h

13h – Pique-nique sous les arbres

Pour le dîner, nul besoin d’aller bien loin. Installez-vous simplement dans la pelouse et dégustez votre pique-nique (tout en veillant à récupérer vos déchets). Besoin d’un peu plus de confort ? Préférez alors l’aire de pique-nique située dans la cour du Pachtof qui est équipée de tables et banquettes, ou rendez-vous à l’Orangerie, le restaurant self-service au bord de l’étang.

15h – L’heure de surprendre vos pieds

Après le dîner, profitez de l’activité « Surprenez vos pieds », comprise dans votre billet. Le concept ? Marcher un kilomètre sur un sentier aménagé … à pieds nus ! Au cours de cette balade atypique, vous piétinerez une série de matières naturelles qu’il vous faudra retrouver grâce à vos sens.

Psst, il est conseillé d’emporter une serviette avec vous pour vous essuyer les pieds après vous les avoir lavés au point de rinçage.

6. Les Hautes-Fagnes, sommet de la Belgique

10h – Randonnée au coeur du Parc naturel des Hautes-Fagnes

Et oui, ici on parle encore de randonnée ! C’est quand même le meilleur moyen de découvrir des endroits fabuleux non ? Cette fois, je vous emmène dans le Parc naturel des Hautes-Fagnes, à la frontière avec l’Allemagne. Et vous savez quoi ? Je vais vous parler non pas d’une randonnée, mais de deux !

1er itinéraire | Signal de Botrange et traversée de la lande wallonne

Comme pour la randonnée du Tombeau du Géant, je préfère vous mettre directement l’itinéraire et le pas à pas proposés dans la brochure de Wallonie Belgique Tourisme.

Itinéraire et pas à pas de la randonnée
© Wallonie Belgique Tourisme

Au départ du Signal de Botrange, cette randonnée vous permettra d’admirer la Fagne wallonne depuis différents points de vue. Vous emprunterez des sentiers aménagés de caillebotis, un petit pont, des chemins de terre et de larges sentiers parsemés de cailloux clairs.

Guidés par l’itinéraire, vous pourrez alors quitter les caillebotis pour rejoindre, via un chemin boueux et non balisé, le Noir Flohay, cette fameuse pinède ravagée par des incendies dont il reste encore quelques vestiges. Vous retomberez par après sur les caillebotis et la Helle, le ruisseau que vous aurez certainement entendu s’écouler sous vos pieds un peu plus tôt.

Cet endroit, le numéro 8 du plan, est selon moi l’endroit idéal pour vous installer et pique-niquer. Si la fréquentation des lieux le permet, asseyez-vous sur les caillebotis face au ruisseau et à l’ombre des quelques arbres présents à cet endroit. Surtout, ne vous aventurez pas dans les tourbières où les sols sont boueux, très humides, et peuvent mesurer jusqu’à 8 mètres d’épaisseur !

LES PLUS ET LES MOINS

Nous avons justement fait cette randonnée le week-end dernier et nous avons été charmés par la traversée de la lande sur les chemins de caillebotis. A chaque fois que nous nous retournions pour admirer les alentours, une plaine immense se déroulait sous nos yeux. Nous avons aussi tout particulièrement aimé nous promener dans ce calme plat, avec pour seul bruitage, les oiseaux et le ruissellement de la Helle parfois à peine visible sous nos pieds.

Toutefois, nous avons regretté le manque de diversité des paysages. La fin de la randonnée est à notre sens moins intéressante. Après le pont (point 9 sur le plan), l’itinéraire nous fait contourner la lande depuis l’autre côté de la plaine en longeant les bois environnants sans jamais y pénétrer. Cette dernière partie assez redondante au niveau des paysages est encore longue puisque nous sommes à quelques kilomètres du parking.

VARIANTE

Je conseillerais alors, une fois que vous êtes arrivés au point 8 (voire le point 9), de rebrousser chemin et de revenir jusqu’au point 4 de l’itinéraire. A ce T, ne prenez pas à gauche (d’où vous serez venus) mais continuez plutôt tout droit, vous rejoindrez alors la randonnée bleue, qui est présentée sur les panneaux installés sur le parking, et rencontrerez, une fois la Route de Botrange traversée, la Fagne de Polleur.

Plan de la randonnée bleue

Adresse du départ

Signal de Botrange
Route de Botrange 133
4950 Waimes

Distance

12,7 km

Durée

3h30 à 4h

2nd itinéraire | Bosfagne et le lac du Schwarzbach

Voici une seconde randonnée dans les Haute Fagnes qui m’a été recommandée par Olivine, une pote de longue date. Elle était tellement sous le charme de sa journée que j’ai voulu en savoir plus sur l’itinéraire emprunté. Informations que je vais bien sûr partager avec vous.

Itinéraire dans la randonnée
© Les plus beaux sentiers sauvages

Cet itinéraire de 18 kilomètres (oui, quand même !) vous fera parcourir différents types de sentiers au travers de paysages très diversifiés. Au départ du Pont de Bosfagne, situé près de la Croix des Russes, vous vous mettrez en route pour atteindre l’un des sommets de Belgique, le Bovel. Vous continuerez ensuite votre parcours en redescendant vers le lac de Schwarzbach où vous pourrez vous offrir une pause bien méritée. Vous reprendrez ensuite la route en empruntant une partie du Ravel et traverserez, pour finir, un sentier boueux, avant de rejoindre le point de départ.

Lac du Schwarzbach
LES PLUS ET LES MOINS

Oli a été enchantée par sa balade. Elle a aimé la diversité des paysages (ce qui manquait dans la randonnée que j’ai faite) et la facilité de la randonnée. En tant que future architecte urbaniste, elle a aussi mentionné l’état impeccable des sentiers empruntés. Tout était très bien entretenu, ce qui est bien entendu non négligeable.

Je ne me rappelle pas qu’elle ait mentionné quelconque point négatif sur sa promenade. La randonnée était très agréable et le dénivelé peu important. Toutefois, elle a, à juste titre, mis en garde concernant les enfants éventuels. Gardez en tête que ce parcours fait 18 km.

Adresse du départ

Pont de Bosfagne
4950 Bosfagne

Distance

18 km

Durée

5h à 6h

CONSEIL

Pour effectuer l’une de ces deux randonnées, il est vivement conseillé d’avoir à ses pieds des bonnes chaussures de marche. En effet, comme indiqué plus haut, les tourbières et sols boueux sont nombreux dans les Hautes Fagnes. Ce serait dommage d’avoir les pieds mouillés pendant toute une partie de votre promenade (et je sais de quoi je parle, moi qui me suis pointée avec mes Converse).

15h – Château de Reinhardstein

Après votre randonnée, reprenez la voiture et rendez-vous au Château de Reinhardstein, situé à quelques kilomètres seulement de Botrange, dans le village d’Ovifat.

Après une période prospère de quelques siècles, ce château du 14ème siècle fut vendu et laissé à l’abandon pendant près de 150 ans. Il s’est ainsi inévitablement détérioré au fil des années. Ce n’est qu’en 1965 qu’un passionné d’histoire, aidé de quelques artisans locaux, s’est consacré à la restauration du château. Aujourd’hui complètement reconstruit et remeublé, on peut visiter l’intérieur du château et déambuler à travers ses différentes salles (salles des Chevaliers, salle des Gardes, chapelle et appartements) et son donjon. Impossible de dire que quelques décennies plus tôt, ne se tenait sur ce promontoire qu’un tas de ruines.

Une fois garé sur le parking proche du château, choisissez entre la visite guidée du site (qui rouvre le 1er juillet prochain) ou optez pour une vue imprenable sur le château et la vallée de la Warche depuis les hauteurs. Ou si le temps le permet, combinez les deux ?

Adresse

Chemin du Cheneux 50
4950 Ovifat

Prix

Adultes: 9€
Enfants (6-17 ans): 7€
Etudiants: 7€
Seniors: 7€
Enfants 0-5 ans: gratuit

Durée

Visite guidée d’1heure

J’ignore pourquoi mais ce château et l’atmosphère qui en dégage me fait inévitablement repenser à mon escapade de novembre dernier au Burg Eltz. Je parlerai d’ailleurs bientôt de ce road-trip sur le blog.

View this post on Instagram

Sorti tout droit d'un conte de fées 🏰

A post shared by Camille 🌴 | BLOG DE VOYAGE (@theprettygetaways) on

A voir aussi

Une journée, voire un week-end complet, devrait être consacré à l’exploration de cette partie de la région. A deux pas du Château de Reinhardstein se trouvent la cascade du Bayehon, la deuxième plus importante du pays (après Coo), ainsi que le barrage du lac de Robertville. Les randonnées autour de ces points d’intérêts doivent être vraiment pas mal ! On s’y retrouve cet été ?!

18h – Dégustation de bières à la brasserie Peak

La fin de journée approche et avec elle, l’heure de l’apéro ! Rendez-vous à la Brasserie de la Peak Beer, que vous aurez sans doute aperçue lors de votre arrivée dans les Hautes Fagnes. Là-bas, vous pourrez y déguster leurs bières, brassées à près de 700 mètres d’altitude, ainsi que des petits plats et planches à partager. Le tout, avec une vue imprenable sur les Fagnes.

Si vous faites un passage par les toilettes, vous pourrez admirer cette magnifique fresque murale par Pupa, cette artiste liégeoise, wall-designer et graphiste, chez qui j’ai eu l’occasion de faire un stage cette année. Non mais, c’est pas trop canon ?!

© Bypupa.be

QUELQUES CONSEILS POUR LA PREPARATION DE VOS MICRO-AVENTURES

Au vu des circonstances actuelles et pour mieux gérer l’affluence, la plupart des lieux touristiques demandent aux visiteurs de réserver leurs billets au préalable via la billetterie en ligne. Afin de ne pas être bloqué à l’endroit (ce serait dommage!), pensez à vous organiser et à réserver au préalable.

Aussi, je sais que ce n’est pas toujours facile, mais pensez à privilégier au maximum les voyages en train. En plus, c’est bien plus cosy non ?

Et pourquoi pas prolonger cette journée en dormant dans les environs ? Checkez mon article sur les logements insolites, ça vous donnera peut-être des idées ! 🙂

Merci pour la lecture! A tout bientôt!

Si cet article t’a plu, n’hésite pas à le partager ou l’enregistrer pour plus tard 🙂

4 commentaires

  1. Ninon a dit :

    Tes articles sont intéressants et détaillés (le conseil du lieu de parking = bonus), le tout avec une petite pointe d’humour, c’est top !
    Ça fait un p’tit moment que j’ai envie d’aller au Sahara de Lommel, avec tes infos, ça me semble très simple à organiser. Merciiii
    Au plaisir de lire la suite de tes aventures !

    1. Coucou Ninon. Un grand merci pour ton retour sur mes premiers articles, ça me fait fort plaisir!
      Oui, il n’y a rien de plus simple, n’hésite vrmt pas à aller y faire un tour.

  2. […] d’une forêt de pins, située à quelques kilomètres du centre de Bormes-les-Mimosas. Notre visite au Sahara de Lommel m’a d’ailleurs directement fait penser à cet […]

  3. […] juin dernier, je vous partageais des idées de micro-aventures en Belgique. J’y avais regroupé 6 escapades insolites et/ou peu connues des Belges. Parmi elles, se […]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *